Humeurs

Je suis célibataire. Je vais bien, ne t’en fais pas.

août 25, 2016

Aujourd’hui je souhaite aborder un sujet que je traine dans ma tête depuis un moment. J’ai cru bon d’éclairer le monde qui m’entoure sur une situation qui me touche depuis quelques mois (certaines mauvaises langues diront quelques années), je sais que plusieurs d’entre vous sont aussi dans ce cas. Plus le temps passe (comprendre plus d’anniversaires vous fêtez) plus la situation s’aggrave. J’ai pensé qu’il était temps de rassurer le monde .. Nous ne sommes pas malades, nous ne sommes pas contagieux, nos vies ne sont pas en danger, nous sommes… Nous sommes … seulement … roulements de tambour … célibataires et nous avons 28 ans ! (Ce sont deux faits indépendants l’un de l’autre) (Si vous avez entre 25 et 35 ça marche aussi, après 35 par contre on étudie encore vos cas, pas assez de recul sur les résultats pour vous faire de retour mais tenez bon 😉 ).

Alors soyons honnête je n’ai pas choisi d’être célibataire à 28 ans, ce n’était pas un but ni une vocation, j’avais même plutôt bien démarré. J’ai à peine 22 ans, je suis en alternance, je suis surtout amoureuse, oui c’est plutôt le mot qui dominera mon monde entre début 2009 et fin 2011. On partage un bel appartement, c’est l’image qu’on se fait du bonheur. Je suis dans une case, tout le monde est content et imagine déjà dans l’allée de ma future maison mon Scénic 5 places convertible en 7 « au cas où on déciderait d’agrandir la famille », comme les Brangelina on nous attribue un surnom, on nous prévoit une triplette de mioches avant la trentaine « c’est quand mieux d’avoir ses enfants jeunes, on en profite plus », et on nous le fait savoir par des sous entendus très subtiles:  » Et alors c’est quand votre tour ? », très subtiles je vous avais dis.

Coup de théâtre fin 2011, cette vie ne me convient pas, je panique à l’idée de voir ma vie déjà toute tracée avant même d’avoir fêté mes 25 ans. Je vous la fais courte vous avez connu les ruptures, j’ai connu, c’est pas le truc le plus fun du monde. Mais un autre monde s’est ouvert à moi: celui des célibataires 25 ans et plus.

célibataire et alors

J’ai basculé dans la case « célibataire » « mais ouf pour elle, elle a un CDI, elle reste quand même attractive sur le marché du célibat, elle est sauvée » (Notez que le marché du célibat est une expression vraiment utilisée). Et c’est donc parti pour une suite de réflexions/conseils/tentatives de se rassurer plus soi même que de me réconforter moi :« Mais tu sais c’est quand on s’y attend le moins qu’on rencontre quelqu’un, regarde moi avec mon Raymond » « T’es trop exigeante, le mec parfait n’existe pas » « J’aimerai trop pouvoir être comme toi » (comme moi ? brune ? avoir une frange??? tu peux développer ?)  » Je sais pas comment tu fais pour rester seule, moi je pourrais pas » (J’ai pris des poissons ça compte pas ?) « Faudrait pas tarder t’as déjà 28 ans quand même … » (On est laaaaarge..) « Oh mais me dis pas qu’il n’y a pas quelqu’un qui te plait quand même » (souvent venant de la tranche + de 70 ans).

Quand tu t’habitue à la case « célibataire », finalement on s’y fait des copains dans cette case, le célibat permet de rencontrer plein de nouveaux copains dans la même situation que toi et toujours dispo pour faire la fête, tu annonces que tu quittes ton appartement, ton CDI pour partir vivre au Canada. Oui sans avoir de boulot là bas, juste avec un visa. Et bien on te pousse doucement vers la case « célibataire et instable ». Je ne m’attendais pas à ça et je ne savais pas trop qui j’allais trouver dans cette nouvelle case. Mais si celle d’avant était fun vous devriez voir combien c’est la folie dans cette nouvelle case ! Que des copains et copines qui se foutent de ta situation matrimoniale, qui sont plus intéressés par le nombre de tampons dans ton passeport que par tes amourettes, qui t’encouragent à partir, découvrir, voyager, te mettre en danger (c’est une image hein, c’est quand même des copains ils ne te veulent pas de mal).

Ce n’est pas une vocation d’être célibataire à 28 ans mais ce n’est pas non plus une situation subie. J’adore ma vie, j’en profites à fond parce que le jour où je serai avec la personne qui me complètera je devrais partager mon paquet d’Haribo devant Netflix. Alors pour le moment je kiffe en solo mon paquet de Dragibus jusqu’à m’en donner mal au bide (je fais une pause puis je recommence), je les mange par ordre de préférence (les bleus une tuerie) et j’en fais même tomber dans le lit (ça c’est pas super malin je vous l’accorde).

Un mythe qui se doit d’être cassé aussi. Quand un célibataire vous dit qu’il profite de la vie ça ne veut pas dire qu’il couche avec chaque personne qui croise son regard. Non être célibataire ne se limite pas à cette liberté là.

Si jamais vous avez oublié ce que vous aussi vous avez aimé quand vous étiez célibataire j’ai fais appel à mon groupe de copines célibataires (à ce rythme là on ne pourra plus appeler ça un groupe, on est de moins en moins nombreuses 😉 ) pour qu’elles partagent les meilleurs kiffes de célibataire !

  • Attendre toute la journée pour manger la part de gâteau que j’ai laissé dans le frigo, j’en rêve, j’en salive, ça m’aide à tenir cette longue journée et je retrouve vraiment la part de gâteau à l’endroit même où je l’ai laissé en partant sans que personne ne l’ai mangé entre temps: c’est magique comme sensation !
  • Les soirées d’hiver à re-re-re-re-regarder les Disney et/ou Bridget Jones (à remplacer par le titre de votre film romantique préféré) avec une couverture et une bouillotte sans devoir débattre sur le choix du film (quoi vous pensiez vraiment que c’était la bouillotte le souci ?).
  • Dormir l’hiver avec des chaussettes en laine sans culpabiliser par le manque de sexitude de la chose !
  • Prendre une décision par soi même, pour soi même en passant du prochain film à voir au ciné à quel tournant vais je donner à ma carrière.
  • Dormir avec son doudou .. ok ses doudous vous avez gagné ..
  • Ne pas avoir à partager le chocolat (à remplacer par votre bouffe préférée).
  • Pouvoir mettre les Spice Girls ou Céline Dion à fond en dansant sur son canapé en se prenant pour Bridget Jones (pour ceux qui auraient besoin d’un cours de rattrapage on clique)
  • Pouvoir continuer à croire que j’ai encore une chance de me marier avec Justin Timberlake (avant qu’il se marie avec Jessical Biel en fait … je peux rayer ça de la liste des choses kiffantes maintenant).
  • Les soirées avec les copines/copains imprévues, sans avoir besoin de prévenir personne.
  • Je peux maigrir et grossir à ma guise (ou pas toujours mais disons que personne ne me le fera remarquer 😉 ).
  • Je fais le ménage SI JE VEUX, je décore COMME JE VEUX, je mange tout le Nutella SI JE VEUX.
  • Mes dieux s’appellent Bridget Jones et Carrie Bradshaw.
  • Garder ma coupe du réveil tout le dimanche sans que ça ne pose de souci à personne.
  • Je peux regarder Sex and The City encore et encore et encore.
  • Je m’inscris sur Tinder, et franchement ça vaut son pesant de cacahuète (vous pensiez vraiment que je n’allais pas pour glisser une expression collector ?) parce qu’on croise des phénomènes qu’on ne croisera sûrement jamais dans la vie quotidienne.
  • Pouvoir mettre de la musique old school, danser dans le salon, me prendre pour Beyonce en concert, kiffer la life, me servir de la télécommande comme micro, parler à mon public en folie. Croire que c’est la vraie vie.
Et le plus gros kiffe élu à l’unanimité par notre panel de célibataires:
  • J’ai un lit 2 places pour une seule personne, est ce que j’ai vraiment besoin de développer ce point ? #TeamEtoileDeMer

Merci à Sandra, Maëve, Elodie, Mathilde, Stéphanie, Noémie, Alicia et Lison pour leur précieuse aide <3

Cet article est à prendre au second degré, je n’ai rien contre les couples, pour preuve l’illustration a été réalisée par une amie amoureuse ahah. Retrouvez la sur son blog et un peu partout sous le pseudo Et pourquoi pas la lune !

Et vous qu’est ce que vous aimez ou aimiez dans le fait d’être célibataire ?

Des bisous les petits loups à frange.

astrid signature article

You Might Also Like

20 Comments

  • Reply Maeve août 25, 2016 at 9:27
    Le kiiiiiff ! Tout va bien dans notre vie, on est pas malade ! et on adore notre celibat (un chouille trop meme hahaha).
    Merci Astrid pour ce super article !! :))
    • Reply Astrid août 29, 2016 at 12:10
      Merci mon chat <3
      Oui on l'aime bien notre célibat, on ne le subit pas, et puis avec la chaleur qu'il fait en ce moment je suis bien contente seule dans mon lit :p
  • Reply Claire août 25, 2016 at 10:11
    Ahahah meme si je suis en couple, ton article fait du bien ! Totalement déculpabilisant des attentes que les autres ont pour les autres !
    • Reply Astrid août 29, 2016 at 2:00
      Exactement, aucune raison de culpabiliser 🙂
  • Reply Aipar août 26, 2016 at 1:00
    AH AH AH AH AH Je crois entendre mes copines célibataires moi je ne le suis plus depuis 3 ans mais certaines fois je me permets d’être célibataire (j’ai la chance d’avoir un chéri qui respecte mes moments de solitude, mes soirées et virées copines mes longues heures à parler au téléphone pour des bêtises, … bref tous ces moments qui font que je suis mois!). Et même si je suis maman depuis 6 ans, je prends ce temps d’être célibataire en découchant pour un week end pas toute le temps mais parfois 1 fois tous les deux mois… C’est bête à dire ou sans doute je vais me faire taper sur les doigts par certaines femmes en couple et maman mais moi ces moments sont essentiels pour mon bien être, aujourd’hui je me suis permise de prendre une demi journée rien qu’à moi me faire chouchouter me promener au parc, c’est vital! Je suis toujours partante pour des soirées célibataires à écouter mes copines me parler de leur vie amoureuse inexistante parce qu’elles sont exigeantes (il le faut , non mais ohhhhh). Bref! Tant qu’on se sent bien célibataire ou pas, quelle importance! 🙂
    • Reply Astrid août 29, 2016 at 2:02
      C’est important d’avoir des moments pour soi qu’on soit maman ou pas, mariée ou pas ! C’est le bon équilibre 😉 D’avoir un chéri qui comprend c’est quand même plus simple ! Exactement l’important c’est d’être bien 😉
  • Reply Rodolphe août 26, 2016 at 7:17
    Je ne me pose aucunes questions concernant ce sujet. Je suis à la moitié de ma vie et le plus important c’est d’être heureux pour faire l’autre moitié. N’oublions pas le besoin d’affection qui manque à tous les célibataires, mais c’est un autre sujet
    • Reply Astrid août 29, 2016 at 2:03
      Tant qu’on est heureux c’est l’essentiel. 🙂
  • Reply Distrayante août 26, 2016 at 2:33
    Haha, merci pour cet article qui m’a bien fait rire. Et tout comme toi, je ne sais pas pourquoi le monde entier veut toujours caser les célibataires, surtout quand ils le sont par choix.
    • Reply Astrid août 29, 2016 at 2:04
      Merci 🙂 Il faut nous laisser le temps, nous aussi on trouvera quelqu’un, un jour 😉
  • Reply Marion Raynal août 26, 2016 at 3:37
    Ton article est une bouffée d’air frais ! Célibataire endurcie depuis longtemps, au début désespérée de voir toutes mes amies en couple, j’aborde maintenant la question sereine. Pas de prises de bec inutiles, pas d’enguelades futiles, pas de pleurs, de tromperies, de comptes à rendre, de coeur brisé… La liberté quoi ! Je ne dis pas qu’avoir un homme me disant qu’il m’aime, m’apportant son soutient, du réconfort etc ne me tente pas, mais je suis bien seule, je ne cherche plus à tout prix à me caser. Je suis indépendante, j’ai appris à me plaire avant de plaire aux autres, et je serais en couple le jour où cela se produira.
    ( Toi aussi tu regardes les Disney en hiver ? ça me rassure haha, Disney is everything )
    Bisous, Marion, Chronicles of Marion
    • Reply Astrid août 29, 2016 at 2:05
      Au début c’est embêtant puis on se rend compte que finalement notre vie n’est pas mal, qu’on aura bien le temps pour tout ça quand on sera avec la bonne personne 🙂
      Merci 🙂
  • Reply E l l e d i t 8 | Joëlle août 27, 2016 at 9:59
    Fan de ton article! Vraiment 😀 Après avoir passé 10 ans avec mon copain de lycée, je me suis rendue compte que nous avions grandi différemment. Cette vie à 2 ne me convenait plus, je suis partie, même si le mariage était planifié (surtout pour ça, en fait…). Le mot « instable » a également été prononcé par une personne, j’ai halluciné (et rayé cette charmante c… de mon carnet d’adresses!). Beaucoup d’autres ont vanté mon courage. J’ai lu dans leurs yeux qu’ils auraient voulu prendre la même décision un jour dans leur vie. Je crois que c’est la décision la plus sensée que j’aie jamais prise! J’ai passé un an à découvrir les joies nouvelled du célibat (un puur kiff la part de gâteau qui t’attend :D)! Je suis sortie le soir (concerts, soirées slam), j’ai rencontré des gens que je n’aurais jamais rencontré quand je vivais dans ma bulle et puis Charles… Une évidence. La maturité (enfin), une vie sans plafond de verre… Il m’a fait réaliser que tout était possible. 2 ans plus tard on se mariait et on s’éclate 😀 Enjoy, girl!
    • Reply Astrid août 29, 2016 at 2:09
      Oh merci Joëlle, depuis le temps j’ai compris que j’avais aussi fais le bon choix en me séparant, tout arrive pour une raison, je n’aurai jamais vécu tout ça. Maintenant effectivement je ressens le sentiment de maturité et je sais qu’une relation maintenant sera plus saine et plus constructive. Mais pour le moment je profites de ma part de gâteau (même si je vis avec mon coloc/meilleur ami qui est susceptible de manger cette part 😉 )
      En tout cas ton commentaire pourra en faire relativiser plus d’une sur leur futur 😉
      <3
  • Reply Fleur de Lys août 27, 2016 at 11:46
    Ahaha tellement vrai cet article du début à la fin!
    Moi mon problème c’est que je m’inscris dans la team étoile de mer même en couple! Et je rajouterais t’enrouler dans la couette tel un nem pour dormir, la vie quoi!

    Bisous

    • Reply Astrid août 29, 2016 at 2:09
      Mais oui s’enrouler dans la couette c’est la vie !!!
      Conseil: achète un lit king size ahah !
  • Reply JulieP août 28, 2016 at 10:51
    Hahaha j’adore ce post! je m’y retrouve tellement! merci de me rappeler à quel point c’est cool d’être célib’
    • Reply Astrid août 29, 2016 at 2:10
      Merci !! Oui notre vie n’est pas triste, on kiffe nos vies de célibataires, ça ne veut pas dire qu’on est seules !! 🙂
  • Reply Oréliie septembre 5, 2016 at 9:18
    Mercii Astrid pour cette article plein d’humour !! Je me retrouve dans TOUT ce que tu dis 🙂 (ou presque) !! Ça fait du bien de se rappeler que finalement ya du bon d’être celib’ .. Bref je retourne sur mon canap’ a matter netflix .. Avec mon Chat qui dort à côté.. 🙂 loll
    • Reply Astrid septembre 6, 2016 at 8:09
      Passe le bonjour à ton chat de ma part 🙂 Et vive Netflix (qui a révolutionné le monde du célibat 😉 )

    Leave a Reply