Carnet de Voyages Vie d'expat

Le Guide du Nouvel Arrivant à Toronto

juin 4, 2017

Ça y eeeeeeeeeeest , vous y êtes enfin ! Vous avez vidé 14 paquets de mouchoirs, vous avez fait, défait et refait votre valise 26 fois et demi, vous avez vérifié 8 fois si vous aviez bien votre passeport et votre billet d’avion, vous avez pleuré plus que dans toute votre vie entière (non ce n’est pas un truc de filles, on ne juge personne ici, tu peux le dire toi aussi que t’as pleuré en laissant tes copains du foot/muscu/tricot), vous avez vérifié 54 fois que personne n’ait vidé votre compte en banque par erreur. Vous avez choisi votre tenue la plus confortable (#TeamSnapchat vous savez que pour moi les voyages c’est confort ++), vous avez posté sur Facebook: Hey les copains ne m’envoyez plus de textos sur mon numéro francais, nouveau numéro canadien coming soon (on se met direct dans le bain). Vous êtes prêts à vivre l’aventure canadienne à Toronto. Voici tout ce que j’aurais aimé savoir quand je suis arrivée la première fois: mon guide du nouvel arrivant à Toronto (si vous venez comme moi d’un petit bled de 5000 habitants sans building ni métro on pourrait même l’appeler le guide du survivant ;) )

arriver-toronto

L’arrivée à l’aéroport.

Visa (PVT):

En bon PVTiste vous avez lu et relu les articles de Pvtistes.net et vous savez qu’à l’arrivée on vous demandera de montrer: passeport (valable pendant toute la durée de votre visa), attestation d’assurance (équivalente à la durée de votre visa, si vous souhaitez rester les 2 ans pensez à prendre une assurance de 2 ans), preuve de fonds (minimum de 2500CAD) et votre lettre d’introduction (le courrier que l’immigration canadienne vous a envoyé pour vous confirmer que vous aviez le droit de venir sur le sol canadien). Alors on se détend les personnes à l’immigration sont super agréables, ils ne sont pas là pour vous piéger, ils sont même marrants parfois, ils ne vous veulent aucun mal alors on ne stresse pas. Vous donnez tous les papiers, l’agent rentre vos infos dans l’ordinateur et 15 minutes après vous avez votre visa dans la main (enfin agrafé dans votre passeport techniquement). Avant de partir vérifiez que les dates soient bonnes, qu’il n’ait pas fait d’erreur parce que l’erreur est humaine et il est plus simple de la réparer tout de suite que de se battre plus tard.

SIN number:

Une fois le visa en poche la prochaine formalité administrative: le SIN number. Qu’est ce que le SIN number ? Et bien c’est l’équivalent de notre numéro de sécurité sociale français en 9 chiffres. Votre identité aux yeux de l’Etat. Il vous faudra donner l’adresse où vous avez prévu de rester. Ce numéro est indispensable pour ouvrir un compte en banque, ouvrir une ligne téléphonique et surtout pour travailler. Si vous arrivez en journée vous pourrez le faire immédiatement puisque le bureau Service Canada se trouve à côté (je n’ai pas réussi à trouver à quelle heure ils ferment, si vous avez l’info je le rajouterai). Si le bureau est fermé vous devrez trouver un bureau Service Canada (Lien de recherche ici) et vous y rendre plus tard, il y a en plusieurs dans Toronto (la première fois j’étais allée directement au City Hall).

sin-number-toronto

Les transports.

De l’aéroport à Union Station (la gare centrale de Toronto) vous avez depuis 2015 la possibilité de prendre l’Union Pearson Express, en 25 minutes vous êtes en plein centre ville (avec même 2 autres arrêts possibles Weston et Bloor) pour seulement 12$ l’aller. Wifi disponible pendant le trajet.

Dans Toronto vous allez  très certainement utiliser les TTC: Toronto Transit Commission.

  • La carte Monthly Metropass s’achète chaque mois dans les stations de métro pour la modique somme de 146.25$. Elle vous donne un accès illimité au réseau de métro, bus et streetcar (l’équivalent de notre tram). Elle est rentable à partir de 2 trajets par jour environ.
  • Weekly pass pour la somme de 43.75$ vous aurez les mêmes accès qu’avec la carte précédente seulement pour une semaine, idéal si vous arrivez en fin de mois vous pourrez faire autant de trajet que vous le souhaitez.
  • Day pass: besoin seulement d’une journée de transports prenez un pass à la journée pour 12.50$. Ce que peu de gens savent c’est que vous pouvez voyager à 2 adultes sur une seule carte. Ou 1 adulte et pas plus de 5 ados. Ou 2 adultes et pas plus de 4 ados (N’hésitez pas à demander à l’agent, il y 2 modèles différents de cartes)
  • Token: il ressemble à une toute petite pièce de 2 euros et il est votre ticket pour un aller simple. A l’unité il vous coûtera 3.25$, achetez en minimum 3 il coûtera 3$ pièce. Le token s’insère aux bornes d’entrées ou se place dans la petite boite prévue à cet effet. Si vous avez 3.25$ en monnaie ca fonctionne aussi.
  • Carte presto: Idéale si vous ne prenez pas les transports souvent (travail de la maison, travail à côté de la maison, vélo, fusée ou autre raison) vous pouvez recharger et ne plus vous embêter avec la monnaie. Vous consommez seulement ce que vous dépensez. Plus d’infos sur prestocard.ca.
  • Bike Share Toronto: Le vélo en libre service vous permettra de balader plus vite, plus loin et de manière plus économique. Vous trouverez plus de 200 stations dans Toronto. 90$ à l’année ou 7$ à la journée c’est plutôt un bon deal. Plus d’infos sur bikesharetoronto.com.

En dehors de Toronto vous utiliserez très certainement une carte Presto.

  • Idéale pour les personnes qui vivent hors de Toronto et qui ont besoin d’y venir régulièrement la carte est valable sur le réseau TTC et sur les réseaux extérieurs (lire la liste ici). Plus besoin d’avoir plusieurs cartes différentes on peut recharger sur la même.
  • Toutes les stations de métro ne sont pas encore équipées des bornes Presto mais on s’en approche. A terme l’idée semble être que tous les utilisateurs de transports basculent sur la carte Presto pour simplifier la gestion. Ce qui serait plutôt malin puisqu’une carte MetroPass par mois par personne bonjour l’écologie.
  • Le gros avantage: si vous perdez votre carte vous récupérez votre balance, avec le metropass perdu c’est perdu aucun moyen de traçage.

expat-toronto-blog-6

Le logement

Sans parler de vivre en colocation ou seul voici les différents types de logements qu’on trouve à Toronto, meublé ou pas.

Les condominiums: ce sont les grands buildings que vous voyez partout. Ces tours renferment des centaines de logements souvent très modernes puisque neufs. Toronto a énormément grandi sur les 10 dernières années et a donc vu pousser des dizaines de condo ce qui explique la modernité de ces logements. Ce type de logements vous offre un grand nombre d’avantages (appelés « amenities »dans les annonces 😉 ) comme par exemple: piscine intérieure et/ou extérieure, sauna, jacuzzi, salle de sport, barbecues, terrasses, bibliothèque, salle de fêtes, salle de séminaire, cours de sport, salle de cinéma, courts de squash, terrains de tennis, jardins … Ca peut vous sembler énorme mais n’oubliez pas que la météo canadienne est assez fraiche et qu’il est appréciable l’hiver de ne pas avoir à sortir ses miches pour aller au sport.

Les maisons: beaucoup de maisons sont proposées à la location, logement souvent partagé avec d’autres personnes la maison propose une alternative souvent moins chère que le condo puisque les conditions sont différentes. En maison vous aurez souvent votre propre jardin, vous serez dans des coins plus calmes que les condo qui donnent sur les rues très animées, vous pourrez tout de même en trouvant en plein centre.

Les basements: Il est très courant ici de voir des personnes acheter une maison et la séparer par étage/chambre pour louer à plusieurs personnes. Il arrive aussi que des familles achètent une maison et louent leur sous sol: le basement. L’avantage: plus de chance d’avoir un logement seul puisque moins cher. Inconvénient pour moi: le manque de lumière naturelle. Certains basements ressemblent à un studio, d’autres ont une chambre voire deux. L’idée reste que vous êtes au sous sol, vous pouvez souvent avoir accès au jardin et bien évidemment votre propre entrée.

Comment trouver un logement à Toronto ?
Quels documents faut il pour louer un appartement à Toronto?

C’est une question un peu difficile pour moi car je n’ai eu que 2 logements et à chaque fois les propriétaires ont été super simples. De manière générale on vous demandera toujours: premier et dernier mois de loyer, c’est leur garantie. On peut aussi vous demander votre contrat de travail pour justifier vos ressources, des références de vos anciens propriétaires, votre credit record (un état de votre situation financière, vos crédits passés et actuels, si vous avez respecté les délais de paiements votre score est bon. Si vous êtes nouveaux nous n’en avez pas encore.), on peut vous demander de signer un contrat de location.

demenager-toronto-france

Le téléphone

Sujet douloureux pour nous autres européens habitués à payer une misère pour un service plutôt correct. En 2016 la moyenne d’une facture de téléphone était de 62CA$ selon la Bank of America Merrill Lynch Global Wireless Matrix..

A savoir:

  • Certains low-cost louent les lignes des opérateurs historiques (Comme Free le fait en France avec Orange), leur service n’est donc pas toujours très bons, c’est pour cela qu’ils peuvent proposer des tarifs plus bas.
  • Certains low-cost ne couvrent pas toutes les parties du Canada, info importante si vous comptez bouger beaucoup.
  • En utilisant votre propre téléphone votre plan sera moins cher.
  • Si vous souhaitez acheter le téléphone vous serez engagé, vous payerez votre téléphone tous les mois en même temps que votre forfait. Les contrats sont souvent de 2 ans.
  • Vous pouvez vous rendre en boutique multi opérateurs pour qu’ils vous proposent le forfait/opérateur le mieux adapté à vos besoins. Ca fait plusieurs fois que je vais au Tbooth dans le Eaton Center ils sont plutôt pas mal.
  • Vous pouvez obtenir votre carte SIM du moment où vous avez votre numéro SIN

J’ai testé à titre personnel Virgin Mobile et Fido. Je n’ai jamais eu de souci, bon réseau, service client réactive, pas toujours disponible en français. Mon conseil: profitez des promos et n’hésitez pas à changer si on vous fait une meilleure offre, vous n’êtes pas engagé et vous conservez votre numéro. La première année j’ai essayé: Fido, puis Virgin puis de nouveau Fido. En 1 an oui.

toronto-ontario-place

Les banques.

Comme en France vous avez les banques historiques et les nouvelles en ligne qui proposent des services plus compétitives. Je ne connais pas assez les banques en ligne canadiennes je vais donc seulement vous parler des premières.

Que faut il pour ouvrir un compte bancaire au Canada ?
  • Une pièce d’identité (passeport).
  • Numéro SIN.
  • Une adresse (celle qui figure sur votre document du SIN Number, vous pourrez la changer par la suite).
  • Votre visa.
Comment choisir sa banque à Toronto ?
  • Le nombre de leurs ATM (distributeurs) à travers la ville (TD Bank est le grand gagnant vous croiserez le guichet vert un peu partout) puisque si vous ne retirez pas dans votre banque vous aurez des frais.
  • Les frais mensuels de votre carte de débit.
  • Les frais concernant les virements.
  • Les frais concernant les paiements par carte (certaines cartes offrent seulement 25 paiements gratuits d’autres sont illimitées, je n’ai jamais de cash pour moi l’option illimité est parfaite, à vous de voir).
  • L’offre New Comers qu’ils proposent: frais de la carte de débit offerts la première année, cadeau (la première année où j’étais là une banque offrait un iPad mini pour une nouvelle ouverture de compte).
  • N’hésitez pas à négocier les frais.
  • Vous pouvez demander à avoir vos contrats en français.

A titre personnel j’ai testé TD Bank et Scotia Bank, je recommande les 2 sans aucun souci.

Comment transférer mon argent du compte français au canadien ?

Les virements entre la France et le Canada peuvent parfois être proposé par votre banque française, les tarifs ont bien baissé malgré tout ils n’offrent pas souvent un taux de change très intéressant. J’ai encore fait la comparaison en Mars dernier et une fois de plus Transfermate m’a fait une offre bien plus intéressante. Avec PVTistes.net vous bénéficiez en plus d’une réduction de 33% sur les frais. J’ai payé une dizaine d’euros pour chacun de mes transferts. L’équipe Transfermate est super réactive, ils sont en Irlande, ils ont une équipe totalement francophone donc aucun souci de langues. Vous pouvez bloquer un taux de change pour quelques jours le temps de compléter votre dossier.

Vous aurez besoin:

  • Copie d’un justificatif de domicile datant de moins de 3 mois certifié au Canada « copie conforme à l’original », tamponnée, signée indiquant la date et le nom et les coordonnées de la personne ayant certifiée les documents.
  • Copie de votre passeport certifiée au Canada « copie conforme à l’original», tamponnée, signée indiquant la date et le nom et les coordonnées de la personne ayant certifiée les documents.
  • RIB canadien.

Comment ça se passe ?

Une fois que votre dossier a été complété et validé par Transfermate vous recevrez par email un RIB vers lequel vous devrez faire votre virement. Une fois votre virement effectué en moins de 3 jours vous aurez l’argent sur votre compte canadien (en mars c’était même moins de 48h pour moi !). Au retour même process en sens inverse. Votre compte est valable 12 mois. Après vous devrez renvoyer des documents.

Carte de crédit ou carte de débit ?

La carte de débit est l’équivalente de notre carte bleue, les paiements sont débités directement de notre compte courant. Elle ne peut pas être utilisée sur certains sites de vente en ligne.

La carte de crédit se paye comme une facture. Une facture de vos dépenses. C’est grâce à la carte de crédit que vous construisez votre « credit record » cité plus haut. Important pour louer mais surtout pour emprunter si vous souhaitez rester et acheter ici.

A savoir.

  • Les virements se font par adresse mail. On les appelle Virement Interac. Ne soyez pas surpris si un ami vous demande votre adresse mail pour vous rembourser, pensez juste à bien donner celle reliée à votre compte bancaire. Vous recevrez un mail qui vous demandera d’accepter le virement.
  • A peine dépenser votre argent est débité. Les délais des mouvements bancaires sont très courts.

le-guide-du-nouvel-arrivant-a-toronto

Vie quotidienne

  • Ici on parle en dollar canadien, différent du dollar américain (oui on m’a déjà posé la question).
  • Les prix sont toujours affichés hors taxe, pensez à rajouter 13%.
  • Ici on laisse des pourboires lorsqu’il y a un service, ne pas laisser de tips est très mal vu, le minimum est de 10%.
  • Les feux tricolores se situent à l’opposé de la route, pas de notre côté comme en France, il faut regarder en face.
  • Même si le feu est rouge les voitures peuvent tourner à droite même si pour vous c’est blanc, vous êtes prioritaires mais soyez vigilants.
  • Les feux pour piétons ne passent pas au vert mais au blanc, ils annoncent le décompte avant que le feu passe au rouge, très pratique.

Code promo

Uber: 10$ de remise sur votre première course avec le code uberfringinto

Uber Eats: 5$ de remise sur votre première commande avec le code eats-uberfringinto

Airbnb: 25 euros de remise sur votre première réservation avec ce lien de parrainage.

guide-nouveau-toronto

C’est très probablement l’un des plus articles les plus longs que j’ai écrit jusqu’ici et j’espère vraiment avoir répondu au maximum de vos questions, n’hésitez pas à ajouter vos remarques ou autres questions dans les commentaires !

Et surtout bienvenue à Toronto !!

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply