Émerveillée par l’Ardèche Part 1

week-end-ardeche

La semaine dernière j’ai embarqué pour 2 jours avec l’Agence de Développement de l’Ardèche à la découverte de la région. Vous allez sûrement rire puisque je suis ardéchoise je ne devrais pas avoir besoin qu’on me fasse visiter. Et pourtant ! Comme on dit souvent on visite plus facilement l’autre bout du monde que sous sa fenêtre. Laissez vous guider pour être vous aussi émerveillés par l’Ardèche.

week-end-ardeche

La visite commence à Tournon sur Rhône, j’y connais plus les zones industrielles que les petites ruelles rapport à ma précédente vie de commerciale. C’est donc l’occasion de découvrir ce qui s’y cache, les rues sont pleine de caractère et de charme, sorties d’une autre époque. Les grosse portes renferment des trésors c’est ce que nous découvrons en poussant la porte, inscrite aux Monuments Historiques depuis plus de 90 ans, du 2 rue Davity. On découvre un hôtel particulier qui après avoir changé de propriétaires à plusieurs reprises à travers les siècles est aujourd’hui un hôtel.

hotel-de-la-villeon-ardeche

Je suis tombée amoureuse de la pièce en photo ci dessus, je peux très bien m’imaginer à travailler dans l’un de ses fauteuils, amenant ma technologie dans un décor du XVIIème siècle. Me laisser éblouir chaque jour par le sol et par le splendide lustre qui apporte une touche tellement chic à la pièce. Revenons deux minutes à la réalité c’est un endroit parfait pour un week-end romantique, l’occasion de se prendre pour une princesse, en vrai !

Derrière cette renaissance se cache un coup de cœur du nouveau propriétaire. Il aime le vin et les belles pierres. Il a envie de se faire plaisir en proposant une offre d’hôtellerie de luxe différente. Il souhaite conserver l’âme de la maison c’est pourquoi beaucoup de matériaux sont restés d’origine. Après 2 ans de travaux son vœu est exaucé pour notre plus grand plaisir.

Retrouvez toutes les informations sur leur site internet. Chambre entre 100 et 300€.

hotel-de-la-villeon hotel-de-la-villeon hotel-de-la-villeon

C’est dans un village à quelques minutes de Tournon sur Rhône que nous nous arrêtons déjeuner. La façade du restaurant n’attire pas forcément l’œil mais croyez moi si vous y mangez une fois vous ne louperez plus jamais cette devanture. Le repas a été un délice de l’entrée au dessert. Damien Barjon le chef et propriétaire du restaurant « Du jardin à l’assiette » est venu nous saluer en fin de repas, nous avons pu échanger et d’un sujet à un autre nous sommes venus à parler de végétarisme, sujet parfois sensible dans les restaurants. Et bien pouce en l’air pour Chef Barjon qui m’a dit ravi d’accueillir des végétariens et encore plus ravi de devoir casser ses codes et repousser ses limites pour les satisfaire. Pour rappel je ne suis pas végétarienne mais plusieurs de mes amies je suis donc assez sensibilisée à ce sujet. Attention à vraiment réserver une grosse semaine en avance pour y venir le week-end. Plus d’infos sur le site internet.

du-jardin-a-l-assiette-mauves restaurant-mauves-tournon restaurant-mauves-ardeche

C’est sur les hauteurs de Saint Péray que notre balade se poursuit, dans un lieu que je connais depuis l’enfance, que j’ai visité de nombreuses fois mais dont je ne connaissais pas vraiment l’histoire: les ruines du Château de Crussol. Ici vous entendrez plus parler du château de Crussol que de ruines mais je préfère vous prévenir ne vous attendez pas à un château « entier ». C’est un de mes endroits préférés dans le coin. La vue y est incroyable, on domine la Drôme, on peut admirer le Vercors, voir sous ses pieds Saint Péray, Cornas, Le Rhône et notre belle Valence aussi. Mieux que des mots. Des images. Bien que l’image ne soit pas géniale à cause des nuages la vue est quand même sympa non ?

vue-crussol

 C’est quand même un château construit dans les années 800, oui oui il y a fort, fort longtemps ! Il fait partie des premiers châteaux construit en pierre, il est resté dans l’état du 11ème siècle, impressionnant. S’il a réussi à rester dans cet état au travers des siècles c’est grâce à ses propriétaires, une famille très puissante qui n’a pas besoin d’être protégée. Ils n’ont donc pas modifié le château comme cela a pu être le cas pour d’autres pour améliorer leur protection, par exemple la première porte donne directement accès à la ville, accès à 3 hectares, 150 maisons ( ou ce qui l’en reste plutôt). 700 personnes vivaient à l’époque entre ces murs, principalement des artisans. La proximité avec le Rhône et l’Isère en fait une zone très commerçante puisqu’il est facile de naviguer. A cette époque là Valence, juste de l’autre côté  du Rhône n’était pas une partie de la France mais de l’empire Germanique. A travers les siècles la région en a vu passer des personnes, des histoires, des échanges, des ventes, des achats, des guerres, des rencontres, des familles. C’est toujours fou d’imaginer que bien avant nous d’autres personnes ont marché sur le même sol.

Toutes les infos sur le château sur le site de l’office du tourisme Rhône Crussol.

chateau-crussol-ardeche

Nous avons terminé notre journée par une visite du vignoble de Rémi Nodin, autour d’un corps de ferme vieux de 800 ans, ce jeune viticulteur a réalisé sa première cuvée en 2008. Il a ainsi pris la suite de son arrière grand père qui a acheté les lieux en 1907, ce dernier était spécialisé dans la polyculture. Par la suite le père de Rémi se spécialisera dans l’arboriculture et la viticulture. Depuis 2008 Rémi Nodin est spécialisé dans les cuvées de Saint Péray.

Nous visitons les caves, on en apprend beaucoup sur l’histoire du Saint Péray, entre autre qu’après Napoléon les vignes de Saint Péray occupaient 500 hectares. A l’heure actuelle on dépasse les 100 hectares.

remi-nodin-saint-peray

 La visite se termine par une dégustation de vin, alors pour moi qui ne suis pas une grande amatrice c’est moins simple de vous faire un retour, je ne peux pas comparer, je ne peux surtout pas prétendre que je peux vous donner un avis professionnel et juste. Je peux cependant vous dire que nous avons été super bien accueilli, que Rémi Nodin est super agréable et a vraiment pris en compte le fait que je n’étais pas une habituée du vin en me posant des questions et ne m’expliquant certaines choses. J’appréhendais un peu le moment où j’allais devoir dire que je n’y connaissais rien, il a été super compréhensif. Plus un pour lui aussi 😉

Toutes les informations sur le domaine Rémi Nodin sur son site.

cave-remi-nodin

La journée se termine au Cèdre de Soyons où nous prendrons le dîner et nous passerons la nuit, un très bel accueil aussi. Toujours un peu drôle de dormir à quelques kilomètres de chez soi ;). La journée suivante a aussi été très riche c’est pourquoi j’ai décidé de diviser ces 2 jours en 2 articles, histoire que se soit assez digeste pour  vous 😉

hotel-cedre-soyons cedre-soyons-restaurant cedre-soyons

Merci à Ardèche Guide pour cette première journée, à très vite pour la suite.

Belle soirée mes petits loups à frange.

du-jardin-a-l-assiette-restaurant

crussol-visite

du-jardin-a-l-assiette-restaurant-ardeche

vignoble-remi-nodin

You may also like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *