Humeurs

Contrer le blues de l’hiver canadien

février 2, 2015

Le mois de janvier a toujours été le pire mois de l’année pour moi niveau moral, une fille du sud de la France a besoin de soleil pour être épanouie à 100% c’est un fait. Heureusement février et mon anniversaire arrive à grands pas ! Au Canada il faut avouer que l’hiver est plus long et plus intense. Qui de mieux qu’une québécoise pour nous donner des conseils sur l’hiver ? J’ai rencontré Gaby dans le cadre d’ApéroChic puisqu’elle est une de mes fidèles volontaires. Je lui laisse aujourd’hui les commandes du blog !

Par: Gabrielle P, M.Sc, Travailleuse Sociale/Social Worker

Avec notre pays quatre saisons qui font l’envie de plusieurs, vient également le ‘blues’ ou comme d’autres l’appellent, la dépression saisonnière ou encore le trouble affectif saisonnier. Malgré que ces deux derniers diagnostiques n’affectent pas la majorité, beaucoup de gens peuvent toutefois ressentir une petite ‘déprime’, d’où le terme ‘avoir les blues’, une forme raccourcie de ‘to have the Blues Devils’ qui en anglais signifie ‘broyer du noir’.

Même si nous ne sommes pas tous victimes d’une dépression hivernale ou même d’une déprime, nous pouvons parfois nous sentir plus fatigués ou irritables lorsque les journées raccourcissent. Il est d’ailleurs intéressant de savoir que ces symptômes n’ont rien à voir avec la saison elle-même mais plutôt le manque de lumière.

Cette période de l’année peut en effet être difficile à vivre pour plusieurs d’entre nous. Je vous ai donc concocté des petits trucs afin de prendre soin de vous en cette saison pour en profiter au maximum!

Avec toute notion de bien-être vient la base, c’est-à-dire le sommeil, l’alimentation saine et l’activité physique! Mais qu’est-ce que cela signifie au juste?

Chaque adulte a besoin d’une moyenne de 6-8 heures de sommeil par jour mais dans les faits, cela varie entre 3 et 12 heures par jour! Cela dépend également de votre horaire du temps, de votre occupation, etc. Effectivement, les travailleurs de nuits voient même leur rythme circadien modifié à cause de leurs horaires. Donc, le nombre d’heures n’est pas le plus important. Par contre, vous voulez toutefois faire confiance à votre organisme et déterminer le nombre d’heure qui vous convient le mieux afin de passer à travers vos journées sans trop de fatigue intense. Difficile, donc, de savoir exactement quand s’endormir et encore combien de temps dormir puisque nous avons tous des rythmes circadiens qui varient. La bonne nouvelle, c’est que App Store a une application gratuite appelée ‘Sleep Meister’ qui vous permet de calculer votre cycle de sommeil et de vous réveiller lorsque vous êtes en phase de sommeil plus léger, pour un réveil tout en douceur!

Lorsque l’on parle de qualité de sommeil, on veut essayer d’éliminer les sources qui pourraient être perturbatrices à ce processus. Effectivement, essayez d’éteindre les appareils électroniques au moins une à deux heures avant le coucher pour diminuer l’hyperstimulation de votre cerveau et l’aider à se relaxer, assurez-vous que votre chambre est assez sombre et qu’il n’y ait pas trop de bruits environnants. Sinon, optez pour des bouchons afin de vous apaiser au moment du coucher. Évitez également les stimulants tel que l’alcool et la caféine puisqu’ils excitent et perturbent le sommeil. Pour les accros du café comme moi, essayez des alternatives comme le décaf ou le thé après votre lunch (ou déjeuner pour les lecteurs français!).

IMG_3580

L’alimentation maintenant. Mon idée ici n’est pas de vous donner un cours 101 sur l’alimentation saine puisque cela pourrait prendre un livre complet! Il est toutefois important de manger des repas équilibrés et de miser sur les superaliments, surtout lorsqu’il est difficile de toujours faire le pleins de vitamines! Ces superaliments sont en fait des aliments naturels remplis de vitamines, de minéraux et d’antioxydants. Le mélange parfait quoi! Ces superaliments vous donne de l’énergie pour combattre ce ‘blues’ saisonnier, tout en augmentant votre système immunitaire et peut-être même vous sauver d’une grippe! Parmi ces aliments, on retrouve notamment les bleuets, les betteraves, le poisson, les noix, les grains entiers, le chocolat noir à au moins 65% de cacao pur (pour le bonheur de plusieurs!), le thé vert et le vin rouge (en quantité modérée, c’est-à-dire un verre par jour). Le but n’est évidemment pas de négliger les autres aliments sains mais de garder ceux-ci en tête et de les privilégier lorsque vous le pouvez. Puis, il peut aussi être intéressant pour certains de prendre des multivitamines pour combler les carences.

Finalement, passons aux choses sérieuses et ce qui nous tentent le moins en hiver. Eh oui, vous l’aurez devinez, l’exercice! Encore une fois, chacun possède ses préférences en matière d’activité physique mais il est important de s’assurer d’un minimum de 20 à 30 minutes d’activité faible à modérée par jour. Pour les gens qui travaillent assis, cela vaut encore plus! Essayez de prendre une marche lors de vos pauses, de vous lever le plus possible pour aller chercher de l’eau, aller à la salle de bain, prendre les escaliers, etc. Afin de contrer le blues de l’hiver, optez pour prendre de l’air lorsque le soleil bat de son plein! Oui, il fait froid mais habillez-vous : votre corps a besoin de la lumière naturelle! Puis, profitez-en pour découvrir les attractions de la ville comme le patinage extérieur au Harbourfront Centre, les randonnées de ski de fond à High Park en passant par le jogging en groupe ou les glissades sur toboggan au Riverdale Park au lieu d’aller au cinoche!

10945681_1534264526828461_2053123939346326968_n

En tant que travailleuse sociale, je tiens à faire une mise en garde sur des symptômes plus sévères qui pourraient être signe d’un état de santé plus grave. Ainsi, si vous expérimentez de l’hypersomnie ou de l’insomnie, une grande tristesse ou de l’irritabilité, un manque de concentration marqué, une perte d’intérêt générale, un changement dans votre appétit et/ou des noires ou idées suicidaires, il est préférable de consulter un professionnel de la santé pour obtenir un diagnostic clair et un traitement adapté à votre situation.

En espérant que ces petits trucs vous aideront à vous sentir en pleine forme pour affronter le reste de cette saison, pourvu que la marmotte ne voit pas son ombre cette année!

L’article vous a plu ? Quels sont vos conseils pour passer l’hiver ?

 

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply