InstaMeet Valence #2: musée de la chaussure

Je n’avais pas pu assister à la première édition de l’InstaMeet par Valence Tourisme mais pour la deuxième édition ils ont choisi un thème qu’il m’était impossible de refuser: la chaussure et surtout une visite insolite du Musée International de la Chaussure de Romans sur Isère. Est ce que j’ose dire que je n’avais jamais visité le musée ? Ok je n’ai pas honte j’assume: c’était ma première visite !

musée chaussure romans

Le premier stop de cette matinée, et mon préféré, se fera dans dans cet ancien couvent construit entre le 17e et le 19e siècle. Avant d’abriter le Musée International de la Chaussure, le couvent sera un collège et un internat (une annexe du Triboulet) plutôt sympa d’avoir un si beau bâtiment comme lieu d’enseignement ! C’est très classe, plein d’histoires, on nous en a d’ailleurs raconté quelques unes, et plein de coins secrets: tout ce que j’aime !

instameet-valence2

Le dernier étage n’est pas accessible au public mais il a un côté authentique que j’aime beaucoup, les couleurs et les rafistolages sont la preuve du temps qui passe. Il renferme aussi de jolis témoins du passé, des choses qui n’auraient pas vraiment leur place au milieu des chaussures mais qui font partie de l’histoire du bâtiment. Des vieilles machines à coudre, de vieilles chaises, des meubles en pièce, des panneaux signalant des lieux qui aujourd’hui n’existent peut être même plus.  Des poutres peintes réutilisées cachées dans le grenier alors qu’elles étaient destinées à être montrées. D’ailleurs on n’appelle pas cela un grenier mais le stock, le grenier ce n’est pas très joli pour un si beau bâtiment.musée romans

Peut être vous demandez vous pourquoi un Musée International de la Chaussure à Romans ? Et bien parce que c’est le berceau de grandes marques de chaussures de luxe, dont l’un des plus grandes: l’entreprise Jourdan qui fera les belles années et surtout la réputation de Romans entre les années 60 et 80. Plus de 2000 personnes s’activeront au sein de l’usine et des ateliers Jourdan. C’est une belle réussite, une marque qui exportait beaucoup et qui deviendra même la première marque de chaussures françaises à s’exportait aux Etats Unis, et bien oui j’aime les chaussures et j’aime aussi connaître leur histoire 😉 Malheureusement les années n’ont pas aidé l’entreprise et aujourd’hui le groupe a été racheté, les bureaux de Romans ont été vidés mais l’âme de la chaussure est restée puisque nous avons toujours des marques comme Clergerie en terre romanaise !

musée de romans chaussure

Le musée c’est une immense collection de chaussures mais aussi des dizaines de livres de mode et d’art. Il y a entre 16 et 17 000 pieds (on parle en pied puisqu’il y a pas toujours de paires). C’est un peu une le rêve de toutes filles: des mètres de shoesing !! Nous n’avons pas pu rentrer, peut être de peur qu’on dévalise tout ou tout simplement pour protéger les pièces les plus vieilles qui sont magnifiques mais aussi très fragiles, mais nous avons pu jeter un œil et je vous confirme: je veux la même pièce pour Noël ! Petite info technique: les collections peuvent être prêtées à d’autres musées mais elles ne voyagent jamais seules et surtout ce n’est pas simple: des autorisations de déplacement sont nécessaires, l’intervention d’un transporteur spécialisé et surtout une personne du musée pour s’assurer que tout roule du début à la fin !

chapelle romans musée de la chaussure

Ensuite il y a cette chapelle, c’est magnifique, c’est plein de charme et encore une fois ça regorge d’histoires ! La chapelle date du 17ème siècle, les peintures du 19ème. C’es très sombre puisque les fenêtres sont toutes condamnées pour protéger les murs de la lumière. L’histoire de cette pièce ? De chapelle elle est passée à salle de gym pendant ses années « scolaires ». Sous l’estrade en bois se cachait du sable pour le saut en hauteur ! Vous ne l’auriez jamais imaginé n’est ce pas ? Aujourd’hui c’est la collection actuelle des chaussures de sport Rivat qui trône dans la pièce aux différentes vies.

chaussures romans musée

La visite s’est prolongée sur les chaussures impropres à la marche (comme la photo ci dessus), sur les chaussures pour pieds mutilés qui malgré la grande douleur que cela infligée aux femmes étaient preuve d’une reconnaissance sociale, sur les chaussures de femmes Mandchourie: elles ne broyaient pas les pieds mais elles les serraient pour obtenir une certaine reconnaissance sociale.

Enfin vous l’avez compris il y a mille et une choses à apprendre tout au long de votre visite. A coup sûr j’y retournerai pour prendre le temps afin d’en savoir plus.

La matinée s’est terminée par une visite de l’atelier de Milémil la marque de chaussures de foot Made in Romans et par une dégustation vin, charcuterie et miel par Wine and Bee (A tester c’est vraiment un concept très sympa).

Vous l’avez déjà visité ? Ça vous tente ?

Belle soirée les petits loups à frange.

signature-article-octobre-2016

Merci à Valence Romans Tourisme pour l’invitation.

instameet valence

romans musée chaussures

instameet valence romans milémil

valence romans tourisme

instameet valence

You may also like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *