Humeurs Vie d'expat

Ça change quoi de partir ?

avril 9, 2017

Ça change quoi de partir ? C’est une question qui revient souvent sous des formes différentes: qu’est que ça change en toi ? Qu’est ce que ça change dans ton rapport aux autres ? Qu’est ce que ça change dans ta vie professionnelle ? Je vais essayer de vous donner mon ressenti qui est surtout valable pour le Canada et je vous invite à réagir dans les commentaires et à ajouter vos impressions à vous.

expat-toronto-blog-2

Qu’est ce qui change professionnellement ?

Si vous déménagez comme moi avec un visa de travail ouvert, sans être lié à un employeur et donc livré à vous même partez du principe que vous repartez de zéro professionnellement. Je ne vous dis pas qu’il est impossible de trouver un job directement dans sa branche, je vous dis qu’il y a des grandes choses que vous soyez obligés de passer par des jobs moins qualifiés et peut être moins gratifiants que celui que vous avez laissé en France. C’est parfois un peu difficile à accepter pour certains mais il vous suffit d’une première expérience canadienne pour rapidement rebondir sur quelque chose plus proche de votre domaine. Par exemple à mon arrivée en 2014 j’ai bossé 3 mois en boutique chez Massimo Dutti, je n’avais jamais imaginé un jour être vendeuse pourtant je me suis amusée, j’ai rencontré des personnes super qu’aujourd’hui j’ai toujours dans ma vie, j’ai pu observer des techniques de managements, observer comment gérer des équipes, j’ai amélioré mon anglais. Je ne vous cache pas que finir à 22h et bosser le dimanche n’a pas été le truc le plus fun du monde, surtout en plein été, mais je savais que c’était provisoire.  Alors si l’épreuve vous semble compliquée voici 2 bonnes raisons de le faire: vous souhaitez vous réorienter c’est l’occasion, réinventez vous, soyez qui vous avez envie d’être. Ensuite même si je suis très orientée carrière vous le savez il faut voir l’expérience dans son ensemble: ok ce n’est pas le job de vos rêves mais c’est provisoire, ensuite n’oubliez pas que vous vivez votre rêve, vous avez posé vos valises a des centaines voire milliers de kilomètres de votre cocon familial, vous découvrez une ville et des gens formidables. Voyez l’ensemble pas seulement ce détail qui est finalement une étape pour vous emmener là où vous avez envie d’aller.

expat-toronto-blog-7

  Qu’est ce qui change personnellement ?

Tout. Honnêtement tous les aspects de votre personnalité sont remis en question. Tous vos acquis sont bousculés. Vos croyances sont chamboulées. Vos valeurs. Celle que vous êtes depuis des années. Dites au revoir à la personne que vous étiez à l’aéroport de départ, que votre expérience soit positive ou négative cette personne est partie pour toujours. Parce que vous allez réaliser un de vos rêves vous ne serez plus jamais la même personne. Gardez ça en tête  vous allez vivre votre rêve. Vous allez voir vos perspectives s’agrandir, voir que le monde ne se réduit pas à votre village d’origine, ni à votre pays, ni à l’Europe, que le monde est immense, que chaque personne que vous allez rencontrer à une histoire à vous raconter, que cette histoire vous fera réfléchir sur des sujets qui jusqu’alors vous semblez acquis, des histoires qui vont remettre en cause vos piliers, les croyances que vous pensiez inébranlables. Vous allez découvrir qu’il y a d’autres chemins que le vôtre pour arriver au succès au sens large. Vous allez vivre grand, imaginer grand, rêver grand, aimer grand, pleurer grand, vous perdre, vous retrouver, vous égarer et faire des rencontres fabuleuses, vous allez avoir le souffle coupé, le regard vide, le manque de chez soi, l’envie de tout plaquer et prendre un avion direction la maison, vous allez regarder votre terre d’accueil avec un sourire moqueur, vous allez apprécier vos nouvelles coutumes, vous allez repenser à vos souvenirs, vous allez imaginer votre retour au bercail, vous allez vous retrouver dans des situations que vous n’auriez jamais pu imaginer, vous allez sortir a des milliers de kilomètres de votre zone de confortm vous allez vous rédecouvrir. Vous allez  vous lancer la tête la première dans une aventure folle sans en connaitre tous les détails, vous allez ressentir des sentiments démultipliés. Vous allez respirer à plein poumons. Vous allez vivre.

expat-toronto-blog-4

 Qu’est ce ça change avec les autres ?

Il y a deux autres: les autres restés à la maison et les autres prêts à faire votre connaissance tout au long de votre aventure. Ceux restés à la maison sont vos amis depuis des années, ils vous ont peut être vu grandir, vous aime tel que vous êtes et n’ont pas tous vraiment envie que vous changiez. Ils sont aussi vos amis qui vont profiter de votre belle aventure pour eux aussi sauter le pas vers un de leur rêve, ils sont peut être ces amis qui vont débarquer pendant les vacances pour découvrir votre nouveau chez vous parce qu’avoir quelqu’un sur place est toujours une bonne excuse pour voyager. Il y a ceux avec qui la distance ne changera jamais rien, qui vous texteront comme si vous viviez toujours au bout de la rue, qui vous écriront toujours: t’es dispo au tel j’ai un truc à te raconter ? ou alors qui vous raconteront les potins du coin et vous donneront des nouvelles des endroits où vous aviez l’habitude d’aller ensemble. Ces amis qui croient en vous et n’ont jamais remis en question vos envies d’évasion, qui sont aussi tristes que vous d’être séparés par tant de kilomètres mais vous glisse des fois discrètement qu’ils sont super fiers de vous. Ce genre d’amis est une denrée très précieuse et mérite toute votre attention, parce qu’ils sont vrais, authentiques, justes, loyaux et surtout parce que vous les aimez et ils vous le rendent bien. Ce genre d’amis qui se nourriront de votre vie comme vous de la leur. Puis il y a ceux qui vous ne sauront pas gérer la distance et votre absence du quotidien. Ça peut faire un peu mal parfois je préfère vous prévenir.

Enfin il y a les autres dans votre nouvelle terre d’accueil, ceux qui viennent du même pays que vous, qui comprendront vos références et vos blagues, ceux au milieu desquels vous n’êtes plus l’enfant prodigue qui fait le grand saut vers l’inconnu que vous étiez avant votre départ à la maison. Ils ont fait le même saut que vous, ils savent, ils comprennent et connaissent les mêmes problématiques. Il existe une solidarité étonnante à l’étranger. Ceux qui comprendront votre manque de pain, de saucisson, de ravioles … ah non les trois quarts de la France n’a pas la chance de connaitre les ravioles.

Pour terminer il y a les autres que vous allez rencontrer sur place, les immigrés comme vous mais d’un autre pays, les locaux qui ont grandit sur place. Devant vous s’étend un champ illimité de possibilités. Vous allez rencontrer Miri de Corée du Sud, Anja d’Allemagne, Fernanda de Colombie, Laura d’Irlande, Marisol du Canada, Brian du Costa Rica et j’en passe.Enrichissez vous de leur énergie, partagez vos expériences, inspirez vous, grandissez, écoutez.

expat-toronto-blog-3-ca-change-quoi

Et alors qu’est ce ça a changé chez moi ?

Sans vouloir la jouer mélodramatique, petite musique en fond qui annonce déjà que je vais dire quelque chose d’émotionnel je dirais que ma première expérience à l’étranger en 2008 m’a apporté le courage de repartir pour une durée plus longue (ndlr: j’étais partie 2 mois en stage en Angleterre) (je me prends pour une vraie journaliste j’utilise des abréviations issues de la presse !). Ce stage a résolu mon blocage avec l’anglais et disons que je n’en étais pas encore à aimer l’anglais mais je ne la détestais plus autant. Step by step ! Ma première expérience canadienne a été une vraie révélation, j’ai trouvé qui j’étais et qui je voulais être, j’ai eu mes premières expériences en communication moi qui pensais ne jamais pouvoir bosser la dedans sans sortir d’une grande école. J’ai ouvert le blog qui m’a donné une raison d’écrire régulièrement. J’ai ouvert mon esprit sur les différences d’autrui, j’ai appris à aimer les belles choses de mon pays d’origine, j’ai appris à devenir un peu canadienne. J’ai appris que la peur d’avancer ne mener nul part, qu’être soutenue et entourée dans ses projets change tout. Qu’on peut vivre sereinement sans avoir peur de toutes les personnes qui nous regardent. J’ai appris à lire des livres en anglais que je choisi dans la section Ado d’Indigo. La première année au Canada m’a appris que la dans la vie rien n’est impossible du moment où on choisit d’y mettre toute son énergie et qu’on n’accepte pas le non comme réponse. J’ai aussi appris que certaines personnes sont seulement supposées être dans ta vie pour une certaines périodes et pas pour toute la vie, que ce n’est pas grave et que ça n’enlève rien à la beauté de nos souvenirs.

expat-toronto-blog-8

Mon expérience a été au delà de tout ce que j’avais pu imaginer à tous les niveaux. Elle m’a fait grandir de 10 ans en seulement une année, elle m’a permis de me lancer dans des domaines que je n’aurais jamais osé explorer. Ah oui et elle m’a aussi permis d’apprendre à taper sur un clavier QWERTY presque aussi vite que sur le clavier français 😉

La vie est courte, n’attendez pas.

Et vous racontez moi vos expériences ?

Belle soirée mes petits loups à frange.

expat-toronto-blog-6

expat-toronto-blog

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply Joëlle | Elle dit 8 avril 10, 2017 at 9:52
    Merci pour le partage 🙂 Tjs un plaisir de te lire. Ça me surprendra toujours de me sentir parfois plus proche de personnes que je n’ai jamais rencontrées que d’amis de longue date …
    • Reply Astrid avril 19, 2017 at 11:04
      J’ai le même sentiment d’étonnant et je me demande aussi parfois comment j’aurais fait sans internet pour rencontre toutes ces personnes fabuleuses.
  • Reply Caro avril 13, 2017 at 1:37
    Je n’ai pas arrêté de hocher la tête tout le long de ton article copine <3

    Gros bisous,
    Ta copine californienne <3

    • Reply Astrid avril 19, 2017 at 10:57
      on passe toutes et tous par là .. 🙂
      Ta copine canadienne <3

    Leave a Reply