Bilan d’une année sportive.

bilan-annee-sportive

Il y a un an je faisais une overdose de mal bouffe après mes 5 premiers mois au Canada et je décidais de relever un nouveau défi: me mettre au sport. Pour ceux qui me connaissent depuis longtemps c’était plus qu’un défi c’était refondre complètement mes habitudes. Et soyons honnête vous n’y avez pas cru au départ ..

Après quelques soucis de santé il y a deux ans je ne me reconnaissais plus (et mes pantalons non plus!), j’avais perdu mes bonnes habitudes alimentaires, perte d’énergie, rétrécissement en série de mes vêtements: une vraie cata quoi. Bref j’avais commencé très doucement à me mettre à courir et à reprendre de bonnes habitudes alimentaires. En 6 mois j’ai perdu 6kg. On était pas mal parti. C’était sans compter sur mes 5 premiers mois au Canada où j’ai allègrement goûté la grande gastronomie nord américaine: ! Et grande nouvelle .. roulement de tambour: le gras c’est mal ! Les repas pas équilibrés c’est mal ! Le manque d’activité physique c’est mal aussi ! Le combo gagnant quoi .. je n’ai pas repris particulièrement de poids mais je me sentais lourde et pas au top de ma forme. Et comme je le disais déjà dans cet article un jour j’ai eu le déclic. Décembre 2014 une nouvelle moi était née et elle découvrait ce que « faire du sport » voulait dire.

Alors qu’est ce que j’ai appris pendant cette année ?

  • Que la grande volonté que je pouvais avoir pour ma vie professionnelle ou personnelle je pouvais aussi la mettre au service du sport.
  • Que tout se passe dans la tête, si j’ai décidé que je peux, je peux.
  • Que mon mental joue un très grand rôle dans ma vie.
  • Que je suis responsable de mon corps et que je peux le travailler.
  • Qu’un esprit sain dans un corps sain c’est quand même bien mieux.

C’est fou comme le sport m’a rendu encore plus forte mentalement, réussir à apprivoiser un domaine que je détestais, réussir à me donner les moyens d’y arriver. Les trois premiers mois j’ai passé entre 1h30 et 2h à la salle 3 fois par semaine. Ça peut paraître beaucoup mais c’est aussi comme ça que j’ai pu voir des résultats très rapidement qui m’ont encouragé à continuer.

J’ai commencé à voir la différence au niveau du souffle, de la fatigue: je dormais beaucoup mieux, au niveau de l’alimentation: je n’avais plus aucune envie de mal manger, et j’ai enfin compris ce que j’entendais autour de moi depuis des années: le sport devient vite addictif. On veut toujours plus.

bilan-annee-sportive

Aux beaux jours j’ai pu commencer à courir à l’extérieur, au départ j’étais moyennement emballée: ouais mais si je suis fatiguée j’ai encore du chemin à faire alors qu’avec mon tapis je suis toujours au même endroit .. Et finalement j’ai découvert le running tourisme: comprendre que j’ai visité en même temps que je courrais, et c’est plutôt cool, moi qui avait peur de m’ennuyer en courant je me retrouvais à regarder tout ce qui se passait autour, à repérer des endroits à revenir visiter au calme. Je n’étais plus les yeux fixés sur le compteur du tapis et de ce fait je me dépassais, j’allais plus loin.

Au jour d’aujourd’hui je me suis complètement détachée de ma balance, je suis bien dans ma tête, mon corps, ma vie et le sport fait partie intégrante de mon quotidien, je ne me force pas, j’ai diversifié mes activités (je teste entre autres le yoga depuis octobre je vous en parlerai prochainement), je suis toujours partante pour découvrir une nouvelle activité (samedi dernier c’était 7h de rando on en reparlera plus tard vous devez absolument voir les photos), je me renseigne pour une meilleure pratique et pour développer mes capacités. Et surtout j’écoute mon corps (et là mon médecin chinois = comprendre la personne qui me suit pour la pratique de la médecine chinoise et l’acupuncture, je reviendrai sur le sujet aussi, saute de joie: enfin elle s’écoute ! Toutes ces séances portent leurs fruits !), j’apprécie de prendre l’air et de me vider la tête quand je cours, de profiter du soleil quand je m’entraîne dehors, et je ressens une immense satisfaction quand je me dépasse. C’est marrant mais je compare souvent cette montée d’adrénaline à celle que j’avais après une belle commande, une belle victoire dans ma vie de commerciale ! Et quelle meilleure sensation que la satisfaction d’avoir atteint un objectif ?

6 mois séparent ces 2 photos. Quand vous changez de style de vie prenez des photos elles seront votre meilleur témoin. Honnêtement si @alekartistry ne m'avait pas demande de photo je n'aurais même pas réalisé que j'avais encore évolué ! Aujourd'hui il n'est plus question de perdre du poids, c'est la phase où je suis bien dans ma peau, dans mon corps, dans mon assiette ! Maintenant on tonifie, on entretient et surtout : on se fait plaisir ! Mon plaisir à moi ? Courir avec le #BeFringFitCrew ! Et vous c'est quoi votre plaisir ? #befringfit #fringinto #france #frenchblogger #fitfam #fitrun #fitgirl #fitness #fitfrenchies #run #running #training #like26 #eatclean #motivation #nikewomen #nikerunning #nikevalence #nikeromans #healthylife #lifestyle #blogueuse #blogger #valence #valenceville #training #yoga #toutesenbasket #happyrunningcrew #dubndiducrew

A post shared by Astrid 🎈 (@fringinto) on

Ok il existe une meilleure sensation: celle d’avoir réussi à transmettre mon envie et motiver d’autres filles à se retrouver pour courir, de faire bouger les choses à notre niveau, tout en rencontrant de nouvelles personnes et en gardant en tête de se faire plaisir!

astrid running

 

sport 1

Je ne suis pas une pro, j’ai encore du mal à dire que je suis « sportive » mais étant donné que je viens de loin quelques conseils peuvent peut être vous être utiles.

  • Se fixer des objectifs: il faut des paliers pour mesurer le chemin parcouru, et pour le running par exemple viser la participation à une première course officielle ! (mes différents articles sur les courses: 10 km de ValenceMud Hero Toronto)
  • Se dire que oui le chemin peut être long mais que le temps passera de la même façon qu’on s’investisse ou pas. Alors autant essayer non ?
  • Prendre des photos au départ pour pouvoir réaliser les transformations physiques !
  • Essayer plusieurs sports pour savoir dans lequel on s’épanouit le plus.
  • Ne pas hésitez à poser des questions aux gens plus expérimentés (merci les copains/mon frère pour les réponses)
  • Essayer de se détacher de la notion de poids mais plutôt se fier à la tonicité du corps.
  • Trouver un groupe près de chez soi qui se retrouve pour courir (le Dubdundi Crew d’Anne, le Happy Running Crew de Chloé, le #BeFringFit Crew à Valence avec nous …)
  • Se raccrocher à une communauté sur les réseaux sociaux, partager ses entraînements, se trouver un soutien dans le grand monde d’internet. (pour notre crew il s’agit de #BeFringFit ou #BeFringFitCrew)
  • Partager ses entraînements sur les réseaux sociaux, si vous commencez à partager vous aurez rapidement des retours d’autres sportives et vous ne voudrez pas décevoir les gens qui vous suivent, ça vous donnera encore plus de motivation !
  • Quelque chose qui a son importance pour l’amoureuse des fringues que je suis: se faire plaisir même au niveau des tenues de sport: si vous n’aimez pas les habits dans lesquels vous courrez vous n’aurez aucune envie de les porter ! Aujourd’hui je prends un plaisir surprenant à faire des emplettes sportives ! (et des affaires chez Nike Marques Avenue Romans)
  • Se faire un planning, l’organisation est aussi une des clef de la réussite: si je sais que le lundi c’est sport je ne prévois rien le lundi donc aucune excuse pour ne pas y aller, et au fur et à mesure l’entourage prend l’habitude que le lundi vous ne soyez plus disponible 😉
  • Mes applications: Nike Running et Nike Training. Je ne jure que par ses applications qui sont ultra pratiques et connectées ! L’une pour le running l’autre pour les entraînements à la maison !
  • Adaptez votre alimentation ! Manger plus mais mieux !
  • Adaptez aussi votre équipement, plus vous allez vous investir plus vous allez vous connaître et vous adapterez vos équipements, n’hésitez pas à vous faire conseiller en magasin, par exemple je viens de changer de baskets pour en avoir des plus adaptées à ma foulée ! Ceci ne veut pas dire que vous devez dépenser des millions, mais qu’un équipement adapté vous évitera des blessures par exemple.
  • Faites vous plaisir, parce que le plaisir c’est quand même la base de la vie 🙂

En une année j’ai beaucoup évolué, je sais que je ne peux pas tout mettre sur le dos du sport mais je lui en dois une bonne partie !

Et vous vos changements ? vos conseils ? d’où vient votre motivation ?

signature article

 

bilan-annee-sportive

bilan-annee-sportive

bilan-annee-sportive

bilan-annee-sportive

 

You may also like

4 commentaires

  • Merci pour ton post ! Je suis d’accord avec tes conseils, et notamment sur l’importance de se détacher de la notion de poids pour s’intéresser plus au concept de tonicité du corps (et plus globalement du bien être ressenti). Bon sport 🙂
    • Je pense qu’à 90% les gens débutent pour une question de poids, mais il faut rapidement changer d’optique quand on voit le bien que l’ont ressent ! Cela se fait naturellement. Tu es coach dans la région ? Bon sport à toi aussi 😉
      • Oui c’est vrai, l’envie de perdre du poids, c’est l’argument que j’entends quasiment toujours en premier (pour les femmes). Les hommes veulent plus sculpter leur corps. A bientôt sur ton blog !
  • […] symbol since it was offered to me by a friend following a bet on my weight loss! So yes during the first year sports report I told you that I had detached from the balance but at that time it was important and I had well […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *